Bon quand il faut y aller… faut y aller !

Arctique, passage du Nord Ouest, Groenland, Baie de Disko… Ces noms ont pour moi le goût du rêve, ils sont ceux de l’aventure. Quand je pense au Groenland, je pense aux contrastes de couleurs, au froid sec, aux icebergs, à son glacier géant, ses chiens robustes ; quand je pense au Groenland, je pense à tous les explorateurs que le froid a pris, à cette course palpitante aux expéditions du Grand Nord.

Vivre un départ vers l’Arctique est une aventure en soi, laissez-moi vous raconter mon périple pour rejoindre la côte ouest des terres du Groenland.

Objectif : atteindre Ilulissat où un couple franco-groenlandais et ses 3 enfants m’attendent.

Etape 1 : Paris – Copenhague

P1070215

Le « jour J » tant attendu du départ commence à Paris. Je porte alors fièrement mon sac sur les quais du métro parisien, direction l’aéroport. Ma hotte regorge de pulls, chaussettes, vestes, bonnets, gants et doudounes pour assurer un bien être quelle que soit la température. A la différence de mes autres voyages, je pars cette fois avec  une belle ribambelle de surprises pour les marins à bord: des jeux de poche, du fromage, des recettes, un drapeau, des dessins… Avec moi, une petite chouette en peluche prénommée Babette se réjouit autant que moi à l’idée de voler aussi loin, direction le Nord-Ouest !

P1070236

Des étoiles pleins les yeux, je quitte Paris pour Copenhague… C’est parti !

Dans l’avion, la tête collée au hublot, je vole vers Copenhague avec la perspective d’arriver dans plusieurs heures sur la plus grande île du monde après l’Australie. D’une superficie égale à 4 fois celle de la France, cette île a une originale et glaciale particularité :  elle est essentiellement recouverte d’un énorme glacier dénommé Inlandsis, ou calotte polaire. 4 fois la France en glace… Franchement, ça fait rêver !

Et c’est alors , dans cet avion qui me mène tout droit à Copenhague, que je réalise enfin que « c’est parti ! » pour 18 semaines d’ATKA Polar School !

Il faut que je vous avoue que parmi tous mes voyages, c’est bien celui-ci qui m’enchante le plus ! Partir sur un voilier emprisonné dans les glaces dans un petit village de 25 habitants appelé Oqaatsut avec pour objectif de partager et d’échanger avec vous et de vous faire vivre cette aventure par correspondance, quoi de plus excitant ?

Avec cette pensée, j’atterris à Copenhague, ma première escale. Au programme : une nuit courte mais pleine d’émotions à l’idée du vol du lendemain matin… Direction Kangerlussuaq!

Etape 2 : Copenhague – Kangerlussuaq

Rien que le nom fait palpiter mon coeur. La chouette Babette est présente à ce décollage au petit matin, elle aussi rêve de désert blanc !

babette_copenhague

Babette à Copenhague, prête pour voler vers le Nord !

Après plusieurs heures de vol, j’arrive à Kangerlussuaq, je sors du gros avion pour en prendre un plus petit. Je souris ! Pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passe, j’enchaine assez vite avec ce vol pour Ilulissat. Mon dernier vol.

vol

4_avion

En arrivant en avion, j’aperçois par le hublot des icebergs gigantesques. Je suis ébahie et j’ai hâte d’arriver pour aller découvrir cet univers avec vous.

Etape 3 : Kangerlussuaq – Ilulissat 

Ca y est, j’y suis ! Imaginez-vous avec moi, juste une minute. Je suis à Ilulissat, Groenland, 69°N à environ 300 kilomètres au-dessus du cercle polaire arctique, il fait -21°C au thermomètre et une petite lueur éclaire la ville. Je sors de l’aéroport d’Ilulissat et j’ai un sourire immense ! J’en ai quasiment froid aux dents !

ilulissat_arrivee

Je suis heureuse d’être arrivée et je pars déjà à la découverte d’Ilulissat, aussi connue sous le nom de « ville des Icebergs ». 

Une famille franco-groenlandaise va m’acceuillir dans sa maison, j’ai hâte de les rencontrer et de démarrer cette aventure!

On y va?

taxi_ilulissat

La suite dans Polar Week #2 pour découvrir cette vie à Ilulissat. J’y resterai pendant quelques jours avant de rejoindre notre voilier et maison ATKA emprisonné dans les glaces de la petite baie de Oqaatsut !